DÉNONCER CE N’EST PAS « STOOLER »

Dénoncer l’intimidation c’est dire ce que l’on a subi afin d’éviter que cela ne se reproduise parce que l’on trouve que la situation n’est pas correcte. « Stooler » ce n’est pas la même chose, puisque cela veut dire raconter ce que l’on sait afin de recevoir quelques choses en échange, comme de l’argent ou le faire par sentiment de vengeance.

Mon ado est victime d'intimidation ou de taxage. Que dois-je faire?

L’intimidation existe partout, soit à l’école, sur le chemin de l’école, dans le transport en commun, sur les réseaux de communications via cellulaire, internet, etc. Comme parents, vous devez savoir que votre jeune peut devoir y faire face un jour ou l’autre et votre rôle sera de l’encadrer dans les démarches à prendre, surtout que maintenant, c’est un phénomène très répandu avec les médias sociaux. Lorsque l’intimidation se fait dans l’univers d’Internet on parle de cyber intimidation.

L’intimidation c’est lorsque qu’un jeune ou un groupe de jeunes exerce de façon répétitive un harcèlement physique ou psychologique sur un ou plusieurs jeunes.

L’intimidation peut prendre plusieurs formes; soit par exemple, lorsqu’un jeune ou un groupe de jeunes écrit des paroles blessantes, insultantes ou se moquent d’une autre personne. Cela peut aussi se faire par des actions de rejet volontaire d’une personne en regard d'une autre personne ou d'un groupe d’amis dans l’environnement d’une activité ou du milieu scolaire. On appelle cela de l’intimidation indirecte. La personne intimidée peut aussi se faire frapper, bousculer ou menacer. On parle alors d’intimidation directe par des attaques verbale ou physique. Dans ces derniers exemples, en plus d’être accusé d’avoir fait de l’intimidation, un jeune pourra être accusé de voies de fait ou de menaces en vertu du Code Criminel.

Comme parents on se doit de garder l’œil ouvert et être attentif aux signes qui pourraient vous révéler que votre adolescent vit de l’intimidation. Il faut avoir un dialogue ouvert avec son jeune et il faut lui parler de nos inquiétudes comme parents. Il faut surtout lui poser des questions sur ce qui se passe dans sa vie à l’école, avec ses amis et dans ses activités. Vous avez l’obligation comme parents de ne pas banaliser ce crime, car tout en apportant du réconfort, vous devez l’encourager à porter plainte et l’épauler dans cette démarche. Évidemment, vous devez apporter du réconfort à votre jeune et lui donnez des conseils pour qu’il se sente en sécurité. Ne vous inquiétez pas, votre coach saura vous aidez à trouver les bons mots pour aider votre adolescent.

Les signes à surveiller chez votre adolescent qui vit de l’intimidation:
  • Votre jeune est toujours triste, anxieux ou irritable facilement.
  • Votre jeune a perdu de l’intérêt envers les activités qu’il aimait et ses amis.
  • Les résultats scolaires de votre jeune ont chuté dramatiquement.
  • Votre jeune manque l’école souvent parce qu’il se dit malade.
  • Votre jeune n’a plus aucune envie d’aller à l’école.
  • Votre jeune vous demande de l’argent supplémentaire en vous racontant toutes sortes d’histoires.
  • Votre jeune vous annonce souvent avoir perdu tel ou tel item : cellulaire, manteau, argent de poche etc.
  • Votre jeune revient à la maison avec des blessures et vous raconte toutes sortes d’histoires.
  • Et il y en a bien d’autres... À vous de surveiller les signes chez votre adolescent.
Je ne peux passer sous silence le fait qu’un jeune qui subit de l’intimidation se fait souvent taxer. Le taxage, c’est un vol qualifié qui est commis en utilisant la force ou les menaces et qui est aussi inscrit dans le Code Criminel comme étant un crime. Le taxage est fait seul ou en groupe en faisant peur à la victime qui souvent a une corpulence plus petite, donc ayant peu de moyen pour se défendre. Savez-vous quoi faire si votre jeune subit du taxage?

Votre coach, lui, le sait et surtout, il sait qu’il faut briser le mur du silence car cela donne du pouvoir aux agresseurs.

L’INTIMIDATION ET LE TAXAGE C’EST CRIMINEL!


NOTRE OBJECTIF: vous redonner un meilleur climat familial.